Au combat

< Guillaume Valenti

Je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main.

J’ai aujourd’hui l’impression d’être un morceau de chacun.

2006 : Merci à Arnaud Malioche de m’avoir pris en stage et m’avoir formé au métier de traffic manager à l’agence référencement manuel. J’ai appris à piloter environ 100 000 € de budget Google Ads par mois et découvert la puissance du référencement naturel. Petite anecdote, à l’époque le mot clé « péripatéticienne près de paris » (que j’ai exclu des campagnes bien entendu) générait des conversions sur un site de rencontre, moi même je n’y croyais pas…

2007 – 2010 : Merci à Julien Gouttenegre de m’avoir embauché à l’agence Periscope comme chef de projet et à mon binôme Thomas le Mouellic de m’avoir apporté une sensibilité UX et la rigueur nécessaire pour exercer ce métier. Retranscription de brief, rédaction de cahier des charges en passant par de la recette fonctionnelle jusqu’au au pilotage de plannings complexes. J’ai appris à mener à bien des projets nécessitant plusieurs 100aines de jours / homme de travail. Cerise sur le gâteau je travaillais parfois pour de grandes marques de jeux vidéo : Ubisoft / EA Games, mes premiers amours.

2010 – 2011 : Merci à Hervé Guillaume pour m’avoir embauché en tant que responsable E-commerce et m’avoir permis de piloter l’activité digitale du groupe avec confiance et autonomie. Une première expérience sur le terrain de la préparation des colis au suivi des achats jusqu’à la gestion des prestataires digitaux & logistiques. Un projet rentable dés l’année 1 (en bon Auvergnat) et revendu très / trop rapidement. Il s’agit de ma première rencontre avec un petit milieu de personnes qui avaient beauuuucoup d’argents. Vous imaginez vous avoir une Mazerrati uniquement pour aller au golf le dimanche ?

Beaucoup d’expérience et tout cela avant 30 ans.

L’envol >